Les plateformes de trading

Instruments

Que coûte un CFD ?

Les frais liés au trading des CFD se composent des trois éléments :

1. Les commissions 

2. La différence entre le cours d'achat et le cours de vente, autrement dit le spread 

3. Les frais de financement, lorsque le trader maintient une position overnight

 

Lorsque le trader maintient une position long pendant une nuit ou plus (c.-à-d. s’il n’achète et ne vend pas le même jour), il devra payer un intérêt de financement.

 

A titre d'exemple, chez le broker WH SelfInvest, cet intérêt est calculé comme suit : 1/360 x (LIBOR overnight + 2,5%). Ce calcul paraît compliqué, mais un exemple permet de le clarifier.

 

Exemple : Le taux LIBOR overnight est de 0,015 %. L’intérêt de financement est dès lors de 2,515 % (LIBOR + 2,5%). Sur une position de EUR 4 000, le coût par nuit est de : EUR 4 000 / 360 x 2,515 = EUR 0,28. Un tel montant n’empêchera pas l’investisseur de dormir, mais il augmentera à mesure que la position est maintenue plus longtemps.

 

Dès lors, les positions CFD ne conviennent pas aux positions à long terme. Pour les positions à court terme, de quelques jours à quelques semaines, le coût est relativement faible, et l’intérêt de financement est plus supportable car le potentiel bénéficiaire n’est pas réellement hypothéqué.

 

Si le trader veut malgré tout s’engager pour plusieurs mois, il peut opter pour le CFD sur le future FRANCE 40. Ici, aucun intérêt de financement n’est appliqué, mais le trader devra “rouler” sa position à l’échéance de chaque future. Pour le CFD sur les futures FRANCE 40, il devra donc le faire chaque mois.

 

Un courtier peut coter ses CFDs à des prix identiques aux prix sur la bourse des actions sous-jacentes. Il est néanmoins pratique courante que les courtiers CFD élargissent le spread. Un spread plus large est un coût additionel. En plus c'est désagréable pour travailler car on ne sait jamais à chaque moment de combien ils vont élargir les spreads.

Avant de choisir un courtier, analysez attentivement dans quelle mesure celui-ci pourra par la suite augmenter son spread. Pourquoi? Un spread plus élevé signifie entre autre des commissions plus élevées. Un spread qui varie indique que ce courtier augmentera radicalement son spread dès que la volatilité augmentera ... justement au moment où l' investisseur actif, veut trader. Ci-dessous deux exemples :

 

Exemple 1, CFD sur action :

 

Un Trader achète 200 CFD sur un action française à €50 pièce. Il garde la position sur une nuit et vend à €48.

 

Quels sont ses frais?

 

Les commissions chez WH SelfInvest, par exemple, sont de € 4.50 de commissions fixes + 0.054% du volume total traité. Les faris se calculent ainsi :

 

Achat de la position :

 

Valeur de la position : 200 * € 50=€ 10.000
Commission variable : 0,054% * € 10.000 = € 5,40
Frais fixes : € 4,50
Total: € 9.90

 

Frais de financements :

 

Taille de la position : 10.000
Libor = 0,1%
Calcul : (0,1% + 2,5%) / 360 * € 10.000 = € 0,72

 

Vente de la position :

 

Valeur de la position: 200 * € 48 = € 9.600
Commissions variables : 0.054% * € 9.600 = € 5,18
Frais fixes : € 4,50
Total: 9,68 €

 

Le coût total de la transaction s'élève donc à € 20,30.

 

Exemple 2, CFD sur .de30 :

 

Un trader achète 3 CFD sur l'indice DAX à 11.100 points et les revend 2 jours plus tard à 11.300 points.

 

Quels sont ses frais ?

 

WH SelfInvest applique un commission fixe de € 3 sur les CFD sur indices. A cela se rajoute un coût pour le spread. Celui-ci est de 1 point sur le DAX.

 

Calculons :

 

Valeur de la position : 3 * 11.100 = € 33.300
Commissions : € 3 (achat) + € 3 (vente) = € 6
Coût pour le spread : 3 points = € 3
Frais de financement: 2 x (0,01 + 2,5%) / 360 x € 33.000 = € 4,77

 

Le coût total de la transaction s'élève donc à € 13,77.