Les plateformes de trading

Instruments

Day trading sur le DAX (I)

Un instrument de trading populaire

Le contrat future sur l’indice d’actions allemand, DAX (Deutscher Aktienindex) est certainement l’un des instruments les plus populaires (mais également l’un des plus craints) parmi les day traders. Même de nombreux américains, qui ne manquent pourtant pas d’instruments de day trading, aiment négocier ce contrat future. Quelle en est la raison? Pourquoi est-ce précisément le DAX qui est mondialement connu et non pas l’AEX ou le CAC40 ? Alors qu’il est connu que la liquidité est bien plus élevée sur l’eurostoxx50 et plus encore sur le miniSP500, des milliers de traders (et pas que des allemands!) ne tradent que ce marché, jour après jour.

Un marché aux multiples facettes

Il ne fait aucun doute que le DAX est spécial. Ce contrat future offre de suffisamment de volatilité et de possibilités de trading pour toutes sortes de traders. Cette série d’articles traitera d’un certain nombre de stratégies différentes qui peuvent être employées sur le DAX. Nous allons commencer avec le groupe des swing traders. Les swing traders ne sont pas forcément des day traders, mais le swing trading sur le DAX peut exiger un haut degré d’activité et de vigilance. Il n’est donc pas vraiment destiné aux traders du soir.

Le swing trader capture de grands mouvements

Le swing trader qui négocie sur le DAX observe surtout des graphiques en 1 heure eten 4 heures. Ce type de graphique donne surtout des informations sur les cours des 2 à 3 dernières semaines, pour que le swing trader soit renseigné sur la tendance actuelle du DAX. Contrairement au day trader-scalper, le swing trader cherche à profiter de variations plus grandes sur le marché (swings). Celles-ci durent parfois quelques heures, mais elles peuvent aussi s’étendre sur 2 à 3 jours. L’objectif d’un swing trader est donc de capturer au moins 100 points, mais les variations peuvent être bien plus importantes.

Les swing traders savent attendre

Les swing traders du DAX sont de très bons analystes techniques, qui ont de la patience, et qui savent attendre jusqu’à ce que la bonne configuration apparaisse sur leur graphique en 4 heures. Cela signifie bien évidemment qu’il y a des jours où le swing trader n’investit PAS. L’une des méthodes les plus simples est de travailler avec des supports et des résistances. Et il semble que cette méthode fonctionne très bien sur le DAX. Nous trouvons ci-dessous quelques exemples.

DAX, graphique en 1 heure, du 6 au 10 juin 2013DAX Trading CFD Futures Boerse

Sur ce graphique en 1 heure, l’indice atteint clairement un plus bas, le 6 juin, à 8050. Après un ajustement dans la soirée, l’indice retombe au même niveau, tôt dans la matinée du 7 juin, le traverse (c’est un test!) puis rebondit. Cela dessine sur le graphique en chandeliers un marteau haussier, et confirme de ce fait le point de support à 8050 points. C’est là que le swing trader aurait pu prendre une position longue, profitant ainsi d’une variation de 150 points en 4 heures de temps. 

DAX, graphique en 1 heure, du 10 au 13 juin 2013DAX Trading CFD Futures Boerse

Le support à 8239 a été cassé à la baisse le 11 juin 2011. Puis deux tests suivent (deuxième et troisième cercles bleus). Ce support se transforme donc automatiquement en résistance. Le premier test n’est pas concluant ; mais le deuxième reconfirme la résistance et le swing trader aurait pu ouvrir une position à découvert. La variation est de 200 points.

 

A savoir...

Ces articles sont illustrés en utilisant la plateforme de trading NanoTrader Full. Essayez la démo gratuite.

Visitez la bibliothèque électronique et téléchargez des e-books gratuits sur le trading.

Participez à des téléconférences et des présentations gratuites sur le trading.