Les plateformes de trading

Instruments

Interpréter correctement le ratio risque - rendement (RRR) (II)

Un RRR n'est pas forcément synonyme de gains élevés

Dans le premier article de cette série nous avons remis en question le fait de ne sélectionner que les trades avec un RRR élevé. Cette remise en question est fondée sur l'expérience qui nous apprend que plus l'objectif est éloigné, plus il sera difficile de l'atteindre. Les RRR élevés s'avèrent plutôt modestes dans la réalité, et même parfois mauvais.

Afin d'illustrer nos propos, nous allons observer 3 traders hypothétiques. Trader A ne sélectionne que les trades avec un RRR potentiel de 1 : 3. Trader B a un tout autre système. Il sélectionne les RRR de 1 : 1. Les deux traders exécutent 100 transactions chacun.

Trader A 

Trades gagnants : 25 

Trades perdants : 75

 

Trader B 

Trades gagnants : 65 

Trades perdants : 35 

Grâce à une probabilité plus élevée, Trader B atteint plus souvent son objectif que Trader A. C'est la raison pour laquelle son taux de réussite est plus élevé. Qu'en est-il de la rentabilité ?

Trader A: 25 x 3 = 75 

                  75 x 1 = 75 

Résultat:                 0 

 

Trader B: 65 x 1 = 65 

                  35 x 1 = 35 

Résultat:               20 

Malgré le RRR nettement moins élevé (1: 1), trader B a un système rentable. Il a généré 20 points avec 100 transactions. Cela peut sembler peu, mais s'il obtient ce résultat de manière constante, son système est très rentable. 

Sachant que trader A a des objectifs plus éloignés, il ne les atteint que dans 25% des cas. Par conséquent, les gains ne suffisent pas à compenser les pertes. Son résultat est break-even (avant frais et commissions). 

Des objectifs réalisables sont conseillés 

Dans cet exemple nous voyons que le trader avec des objectifs ambitieux ne dispose pas forcément du système le plus rentable. Bien au contraire. Le trader qui a opté pour des objectifs réalisables semble avoir un système beaucoup plus rentable. Dans le cas présent, c'est le taux de réussite de 65% qui fait la rentabilité, car les risques et les objectifs sont égaux dans ce système. 

A quoi peut ressembler un système avec des objectifs modestes comme celui-ci ? A titre d'exemple, prenons le graphique d'un trader qui ne dépend pas de gains élevés, mais qui trade en fonction d'un range. Il achète au niveau du support et son objectif se situe au niveau de la résistance.

EUR/USD graphique en 1 heure 

 

 

Cet exemple sur l'EUR/USD illustre la méthode du trader de range. Il faut que le cours touche au moins deux fois une zone pour que celle-ci soit identifiée comme support ou résistance. 

Le trader de range exécute 5 transactions dans cette phase du marché. A chaque fois que l'EUR/USD atteint la résistance à 1,0980 (ligne horizontale supérieure), il vend (flèche au-dessus). Dès que le cours arrive en zone de support, à 1,0800 il achète l'EUR/USD (flèche en dessous). Comme nous pouvons le voir, il réussit plutôt bien. Deux des positions de vente à découvert atteignent leur objectif. La troisième est stoppée avant la cassure (troisième flèche à droite).

Son objectif est à une distance relative de 180 pips. Bien que sa première position acheteuse reste un certain temps dans le rouge, le stop (à une distance de 180 pips) n'est pas atteint. 

Résultat : 

Trades gagnants :   4 x 180 = 720 

Trades perdants :  1 x 180 = 180 

Total :                                 540 

 

A savoir...

Ces articles sont illustrés en utilisant la plateforme de trading NanoTrader Full. Essayez la démo gratuite.

Visitez la bibliothèque électronique et téléchargez des e-books gratuits sur le trading.

Participez à des téléconférences et des présentations gratuites sur le trading.