Les plateformes de trading

Instruments

Interpréter correctement le ratio risque - rendement (RRR) (VI)

Le RRR est moins bon sur les trades gagnants


Jusqu'à présent, nous avons interprété le ratio risque-rendement comme un concept statique. Le RRR est considéré en prenant le trade comme point de départ. Un trade en cours n'est pas statique, c'est un processus dynamique, parfois difficile à contrôler. Dès que la position entre sur le marché, le ratio risque-rendement commence à varier. C'est surtout vrai si le trade évolue en faveur du trader. C'est le scénario le plus souhaitable, mais le RRR devient moins bon au fur et à mesure que le marché s'approche de l'objectif.


Réaliser le gain prématurément ?
Tout trader avec un peu d'expérience a déjà connu cette situation. Le trade a évolué favorablement et n'est plus loin de son objectif. Doit-il à présent clôturer sa position pour ne pas courir le risque de perdre ses gains ? Ou bien doit-il laisser le trade et placer son stop plus près du cours actuel ?


Future CAC40, graphique en 1 heure


Pour illustrer ce problème nous allons prendre un exemple sur un graphique en 1 heure sur le future CAC40. Ce contrat future a baissé de 5000 à 4800 points dans les dernières heures. Le trader estime qu'un support se formera au niveau de 4800 points et que le CAC40 repartira en direction des 5000  points (ligne verte supérieure). S'il achète à 4800 (ligne verte du milieu) son objectif sera précisément à une distance de 200 points. S'il veut avoir un RRR d'au moins 1:2, il doit placer son stop 100 points plus bas, à 4700 (ligne rouge). C'est le point de départ du trade avec un ratio risque-rendement précis de 1:2.


Futures CAC40, graphique en 1 heure

 
Quelques heures plus tard, le
CAC40 a bien évolué dans la direction souhaitée. Le cours a déjà atteint le niveau de 4900. L'ordre stop-loss étant toujours à 4700, le RRR a également changé. Le risque est à présent à une distance de 200 points (en partant du cours actuel), alors que l'objectif n'est qu'à une distance de 100 points (distance actuelle jusqu'à l'objectif de 5000). Le ratio risque-récompense est donc maintenant de 1: 0,5. C'est nettement moins bon qu'au début du trade.
A présent le trader doit se poser la question : aurais-je pris une position avec un tel RRR ? La réponse honnête devrait être 'non'. Il faut donc prendre des mesures pour améliorer ce RRR. Le trader peut clôturer la position ici, mais cela reviendrait à accepter de mauvais RRR. Il peut aussi diminuer le risque.

Future CAC40, graphique en 1 heure

 
 
Dans le cas présent, le trader opte pour une diminution du risque et laisse le trade courrir, avec succès comme nous pouvons le voir. Le CAC40 continue sa hausse. A ce moment-là le trader a déplacé son ordre stop-loss à 4910 (ligne rouge). Le prix actuel est de 4960. Le contrat future CAC40-future n'est plus qu'à 40 points de l'objectif. Le RRR a encore changé et il est à présent de 1:0,8 (40 points pour le rendement / 50 points pour le risque). Ce RRR n'est pas terrible, puisque le trader peut gagner 40 points, mais peut en perdre 50.


Conclusion


Le ratio risque-rendement n'est pas un concept statique. C'est une donnée dynamique qui évolue constamment au cours du trade. Le RRR doit être adapté constamment à la gestion du trade afin d'améliorer la probabilité en faveur du trader.
 

A savoir...

Ces articles sont illustrés en utilisant la plateforme de trading NanoTrader Full. Essayez la démo gratuite.

Visitez la bibliothèque électronique et téléchargez des e-books gratuits sur le trading.

Participez à des téléconférences et des présentations gratuites sur le trading.