Les plateformes de trading

Instruments

Le swing trading sans stress pour les professionnels (III)

Choisir ses trades avec soin 

Dans le deuxième volet de cette série d'articles, nous avions présenté un trade sur la paire de devises USD/CHF. Ce trade nous semblait très prometteur compte tenu des signaux techniques favorables. Evidemment, un tel trade peut aussi être clôturé par un stop.  Mais grâce au grand soin porté à la sélection de ses positions, le trader augmente significativement ses chances de succès.  

Les touches de clavier ratio risque-récompense 

Dans cette troisième partie, nous allons nous concentrer sur l'entrée en position en tenant compte du ratio risque-récompense (en anglais risk reward ratio, RRR). Le ratio risque-récompense n'est pas une valeur fixe. Il indique seulement dans quelle mesure une position doit être en faveur du trader pour être considérée comme "acceptable". Par "acceptable" nous entendons que le potentiel du trade doit être deux fois (2R) plus grand que le risque encouru (1R). Si ce n'est pas le cas, le trader a tout intérêt à renoncer au trade. A titre d'exemple, reprenons le trade précédemment présenté sur la paire USD/CHF. 

USD/CHF, option 1, graphique jour 

 

Dans la première option, le trader place un ordre d'achat stop un peu au-dessus du plus haut des deux dernières bougies en 1 jour (ligne verte inférieure). Ce trade est exécuté au prix de 0,9875. Le stop loss pour cette position se situe un peu en dessous du plus bas des deux derniers jours, à 0,9775 (ligne rouge). C'est à dire à une distance de 100 pips du cours d'entrée. Le trader est ainsi prêt à prendre un risque de 100 pips (1 R). Par conséquent l'objectif doit être au moins à une distance de 200 pips (2R) au-dessus de son cours d'entrée, à 1,0075 (ligne verte supérieure). Comme vous pouvez le voir dans l'illustration, au moment de la capture d'écran, l'objectif n'avait pas été atteint (9 jours ouvrés après l'ouverture de la position). A la fin de la semaine, la position était même légèrement perdante (flèche). 

USD/CHF, option 2, graphique jour 

Dans la deuxième option, le trader place un ordre d'achat limite à la ligne de résistance de 0,9825 (ligne verte inférieure). Cet ordre est exécuté un jour plus tard. L'ordre stop-loss est placé à 0,9775 comme dans la première option. Le trader réduit ainsi la distance entre son prix d'entrée et le stop à 50 pips (1R). Cette décision modifie considérablement le RRR du trade. Car, à présent, il suffit que le marché évolue de seulement 100 pips en faveur du trader pour atteindre l'objectif minimum (2R, ligne verte supérieure).

L'objectif est atteint 

L'objectif est déjà atteint le jour suivant, au cours de 0,9975 (flèche). La position est fermée automatiquement avec une vente limite. L'évolution du marché les jours suivants confirme qu'il n'y avait aucune raison de rester en position. Avec cette deuxième option, le trader n'a pas plus de garantie d'avoir un trade gagnant. Cependant, l'objectif est plus facilement atteint que dans l'option 1, grâce à un meilleur prix d'entrée. L'exemple illustre ainsi la puissance du ratio risque-récompense.   

Un profit malgré un taux de réussite plus bas 

Si le trader parvient à détecter de telles opportunités sur le marché de manière répétitive, son profit s'en ressentira tôt ou tard. De cette manière, le trader pourra se permettre d'entrer 100 transactions dont 66 perdantes et faire des gains malgré tout. Il n'a besoin que de 34 trades gagnants pour générer des gains. En prenant de l'expérience, ce taux de réussite très bas de 34% pourra être amélioré. Les traders expérimentés atteignent 50% ou plus. En conséquence, avec un ratio risque récompense constant, la rentabilité augmentera considérablement. 

A savoir...

Ces articles sont illustrés en utilisant la plateforme de trading NanoTrader Full. Essayez la démo gratuite.

Visitez la bibliothèque électronique et téléchargez des e-books gratuits sur le trading.

Participez à des téléconférences et des présentations gratuites sur le trading.