Les plateformes de trading

Instruments

Les erreurs de trading classiques - Une mauvaise gestion des stops

Les stops sont un genre d'assurance vie pour le trader à court terme. Par "court terme" nous entendons surtout le day trading, ainsi que, très souvent, le swing trading. Dans le trading de positions, il peut s'avérer utile de trader sans stops, alors que l'investissement à long terme doit essentiellement se faire sans stops. Une protection par la diversification ou par le hedging sont une meilleure option dans ce dernier cas.

Il existe deux variantes de stop :

- Le stop fixe : l'ordre est sur le marché. Lorsque le prix du stop est atteint, il est automatiquement transformé en ordre marché et exécuté au prochain cours disponible.

- Le stop mental : l'ordre n'est pas sur le marché; le trader se fixe mentalement un prix de sortie et clôture son trade dès que ce cours est touché.

En principe, il est recommandé de placer un stop fixe bien réel. Cela garantit, en cas de perte, de sortir le plus vite possible de la position. Les traders expérimentés utilisent parfois un stop mental pour pouvoir clôturer leur position au meilleur prix possible dans l'oscillation du cours. De plus, cela leur permet de voir si le marché n'est pas tout simplement en train de "tester" le niveau du stop, avant de se retourner. Le risque de se retrouver coincé dans un trade dont la situation s'aggrave est alors grand.

Prenons un exemple. Nous ouvrons une position à l'achat sur la paire de devises EUR/USD à 1,1230. Si le trade part dans le mauvais sens, l'ordre stop-loss se déclenchera à 1,1190 (voir graphique). Ainsi, le risque est clairement défini et il est possible, en cas d'exécution du stop, de prendre une nouvelle position lorsque la configuration du marché sera de nouveau favorable. Dans le cas d'un stop mental, il peut arriver que le trader sous-estime la situation, se laisse aller à de faux espoirs et laisse s'accumuler les pertes. Il espère qu'il ne s'agisse que d'un recul qui pourrait annoncer un renversement de tendance. Si, à ce moment-là, le cours part en chute libre, il se retrouvera avec de fortes pertes. C'est pour cette raison qu'un stop fixe est généralement le meilleur choix.

Source : WH SelfInvest NanoTrader

Le trading à court terme sans stops n'est pas très professionnel. Sans avoir défini de cours de sortie, et lorsque le scénario anticipé n'est pas validé, le trader se retrouve face à lui-même. Dès lors, il court le risque de garder des positions dans des conditions peu propices. Le trader peut rapidement se retrouver au pied du mur. Le résultat : de fortes pertes et des opportunités manquées.

En revanche, les stops ne protègent pas des écarts de cours. C'est pour cette raison que les positions doivent être clôturées ou fortement réduites le soir et avant le weekend. Un trader qui utilise des stops et qui limite la taille de ses positions, réduira considérablement ses risques.

Sans stop c'est la chute libre

L'exemple dans le graphique ci-dessus démontre qu'un trader peut rapidement se retrouver en difficulté s'il n'utilise pas de stops. Après la cassure à la hausse (flèche verte), l'EUR/USD replonge à la baisse. Un stop au niveau du dernier creux (ligne rouge) serait un bon point de sortie. Sans stop, le trader qui espère un rebond à la hausse, se verra entrainé dans la poursuite de ce grand mouvement à la baisse. Cela signifie des pertes accrues et, de surcroit, un manque à gagner car il ne pourra pas saisir les opportunités qui se présentent par la suite.

Le trailing stop – bonne ou mauvaise idée ?

Le trailing stop, ou stop traqueur, suit le cours automatiquement. Si le marché se déplace dans la direction souhaitée, le stop le suit à une distance prédéfinie. Si le marché se retourne contre la position, le stop se fige au dernier niveau atteint. Contrairement au stop fixe, le stop traqueur peut passer au dessus du cours d'entrée. Le stop traqueur limite ainsi les pertes mais sécurise également les gains cumulés lorsque le marché se déplace dans la bonne direction.

Le stop traqueur est donc bien plus intelligent que le stop fixe et statique, car il suit le cours du marché lorsque le trade évolue dans le bon sens. Cependant, le stop traqueur a des limites et n'est pas aussi intelligent qu'il puisse paraitre à première vue. Il est notamment limité, car il suit le marché à la distance préfinie et ne peut pas s'adapter à la dynamique changeante du marché.

Le graphique ci-dessous nous montre un stop trailing classique sur un graphique du future DAX en 5 minutes. Après l'ouverture d'une position à la vente, il suit le marché à une distance de 40 points. Environ 30 minutes plus tard, le stop traqueur clôture la position, et ce, au moment le moins favorable puisque le marché repart ensuite dans la direction souhaitée, pour atteindre une baisse de près de 100  points. 

Source : WH SelfInvest NanoTrader

Alors que de nombreuses plateformes ne proposent que la version classique du stop traqueur, certaines plateformes de trading spécialisées, comme NanoTrader, intègrent de nombreux ordres stops intelligents à leur programme comme, par exemple, le stop Break-Even et le stop Period-High-Low. Il est également possible d'utiliser des indicateurs comme, par exemple, une moyenne mobile ou le SuperTrend en tant que stop. Par ailleurs, une ligne ou un canal de tendance peut également faire office de stop.

Dans le prochain article, nous étudierons de plus près les stops dits intelligents.

  • Apprenez tout sur les stops essentiels dans cet E-Book.

 

A savoir...

Ces articles sont illustrés en utilisant la plateforme de trading NanoTrader Full. Essayez la démo gratuite.

Visitez la bibliothèque électronique et téléchargez des e-books gratuits sur le trading.

Participez à des téléconférences et des présentations gratuites sur le trading.