Les plateformes de trading

Instruments

Les stratégies de trading sur un marché à faible volatilité (I)

La volatilité la plus faible de tous les temps 

Les traders s'en plaignent depuis longtemps. La faible volatilité de ces dernières années a poussé certains traders à adapter leurs stratégies. D'autres ont même mis leur activité de trading entre parenthèses. Pour comprendre le problème, il suffit de voir la courbe de l'indice de volatilité le plus populaire, VIX, qui exprime la volatilité attendue sur l'indice boursier américain S&P500.

VIX, 2002-2016

Une image dit plus que des mots. Le graphique du VIX sur les 14 dernières années démontre clairement que les périodes de faible volatilité constituent la règle et non l'exception. Lorsque la valeur de l'indice est inférieure à 20, la volatilité est faible. Le VIX se situe en dessous de cette valeur 70% du temps. Les périodes de volatilité élevée, comme en 2011-2012 et certainement en 2008-2009, ne durent que quelques mois. 

De brèves phases d'hystérie

Durant ces périodes, la plupart des marchés financiers entrent en phase de fluctuations accrues et peuvent même atteindre l'hystérie et la panique, comme c'était le cas en 2008. Nous recommandons aux traders de s'abstenir de trader durant ces périodes ou, du moins, d'adapter la taille de leurs positions.  

Survivre dans un contexte de faible volatilité 

Sachant qu'un trader ne peut survivre sans une volatilité suffisante, comment peut-il gagner sa vie dans un contexte où la volatilité est constamment faible ? Les day traders doivent notamment se demander si la stratégie qu'ils ont choisie tient réellement compte de ce problème. 

Indice S&P500 du 20 septembre 2016, graphique en  5 minutes

 

A titre d'illustration, un segment du graphique de l'indice S&P500, fortement plébiscité par de nombreux traders via le contrat future e-mini. Le 20 septembre, le S&P500 fait à peine un mouvement de 10 points. Il va de soi qu'il existe aussi des stratégies efficaces pour ce type de marché. En revanche, les configurations connues telles que support-résistance, suivi de tendance et break-out échouent, non pas parce qu'elles sont mal conçues, mais parce que leurs objectifs sont trop bas et que, de ce fait, leur potentiel est trop faible. 

Des marchés monotones 

A cela s'ajoute le fait que la lassitude fait rapidement son apparition lorsque les marchés sont quasi immobiles. Les traders ont alors tendance à réagir de manière excessive, soit parce qu'ils perdent patience ou parce qu'ils prennent des positions trop grandes par rapport à la taille de leur compte. En cas de contre-mouvement soudain, ces positions provoquent généralement de grosses pertes. 

Dans les articles suivants, nous allons étudier les méthodes qui permettent de faire des gains, même lorsque la volatilité est faible. Nous allons voir les alternatives aux marchés les plus connus, ainsi qu'une approche différente qui permet d'accroitre les chances de gains sur un tel marché.

A savoir...

Ces articles sont illustrés en utilisant la plateforme de trading NanoTrader Full. Essayez la démo gratuite.

Visitez la bibliothèque électronique et téléchargez des e-books gratuits sur le trading.

Participez à des téléconférences et des présentations gratuites sur le trading.