Les plateformes de trading

Instruments

Pourquoi le drawdown est incontournable (II)

Le drawdown sous-estimé 

Dans le premier article de cette série, nous avons parlé de l'importance du drawdown maximum pour un système de trading. Celui-ci est exprimé en pourcentage entre le plus haut et le plus bas de la courbe des capitaux. De plus, le temps joue aussi un rôle important. Combien de temps faut-il au système pour récupérer après une phase de drawdown ? Le trader est-il prêt à continuer à appliquer sa stratégie de manière disciplinée jusqu'à ce que sa courbe du capital remonte ? Si le trader dispose de 10.000 Euros, mais qu'il perd 50% du capital dans un premier temps, il n'aura plus que 5.000 Euros de capital. Il aura donc subit un drawdown de 50%. Il lui faudra faire un gain, non pas de 50%, mais de 100% pour atteindre de nouveau son point de break-even !

Trois types de drawdown 

En règle générale, un drawdown peut être décrit comme une phase de pertes dans une période déterminée. En matière de gestion du risque, trois types de drawdown sont répertoriés. Il est important pour un trader d'en connaitre et comprendre les différences. Cela lui donnera une image plus précise de la robustesse, ainsi que du risque de son activité de trading. Il ne faut pas s'étonner de l'importance cruciale de ces chiffres pour les professionnels de la gestion de fortune. Un investisseur potentiel ne doit pas seulement connaitre le potentiel de gain de son investissement, mais également les risques liés à cet investissement. 

Le drawdown relatif 

Le drawdown relatif est un chiffre qui indique la force de la baisse de la courbe du capital par rapport à sa plus forte valeur. Si le trader démarre avec un capital de 5.000 Euros, et que celui-ci atteint 15.000 Euros, cette dernière valeur sera le point culminant de sa courbe du capital. Cette valeur nous permettra de déterminer le drawdown relatif si le trader venait à perdre 5000 Euros lors d'une phase de drawdown. Il s'agit de la distance la plus grande entre le point culminant (15.000 Euros) et le plus bas actuel. Dans notre cas, le plus bas est de 10.000 Euros. Le drawdown relatif est donc de 33,33%. Nous voyons donc que le trader a doublé son capital de départ (de 5.000 à 10.000 Euros), mais qu'en contrepartie, il accepte de prendre un risque de 33,33%, ce qui est relativement élevé. 

Le drawdown maximum 

A l'inverse du drawdown relatif, le drawdown maximum détermine la taille de la plus forte perte successive sur toute la période de trading. Cette valeur donne donc le niveau de risque que le trader était prêt à prendre sur la totalité de la période. Par conséquent, ce pourcentage a un poids plus important que le drawdown relatif. 

Le drawdown absolu 

Contrairement aux deux premiers types de drawdown, le drawdown absolu n'est pas calculé entre le point culminant et le plus bas du capital, mais se réfère au capital de départ. Il est tout à fait possible qu'un trader ait fait des gains dès le départ. Dans ce cas, le drawdown absolu sera de 0%, le capital de départ n'ayant pas été dépassé, alors que le drawdown maximum sur la totalité de l'historique pourrait très bien être élevé. C'est souvent le cas des traders qui prennent des risques plus élevés que la moyenne. Dans ce cas, si le drawdown absolu reste à 0%, il s'agira probablement de pure chance.

A savoir...

Ces articles sont illustrés en utilisant la plateforme de trading NanoTrader Full. Essayez la démo gratuite.

Visitez la bibliothèque électronique et téléchargez des e-books gratuits sur le trading.

Participez à des téléconférences et des présentations gratuites sur le trading.