Les plateformes de trading

Instruments

Une gestion des risques efficace (V)

5 modèles de comportement qui ne peuvent que nuire à votre système de gestion des risques

Tant que votre stratégie n'est pas pleinement automatisée, vous êtes "le trader". Dans ce cas vous devrez faire avec vos propres modèles comportementaux. Chaque trader doit, tôt ou tard, s'y intéresser. Il y existe deux sortes de modèles comportementaux : les modèles comportementaux cognitifs, qui concernent la façon dont nous pensons et réagissons, et les modèles comportementaux émotionnels. Les traders agissent souvent au feeling au lieu de se baser sur les faits et la logique. Voici cinq des modèles comportementaux les plus importants qui peuvent nuire à votre plan de gestion des risques  :

 

1.  Se surestimer

Le trader est persuadé que ses trades seront gagnants, ce qui le conduit souvent à placer un nombre exagéré de trades et augmente fortement ses frais.

 

2.  Eviter les pertes

Le regret vient toujours trop tard : "si seulement j'avais...". L'évitement de pertes est un comportement qui se réfère à l'évitement du sentiment de déception qui va de pair avec une transaction pénible. Un trader ne veut pas fermer sa position perdante, il espère que le marché se retournera rapidement (peut-être parce qu'il se surestime). La perte continue d'augmenter tant que le marché ne se retourne pas.

 

3.  Faire l'erreur de regarder en arrière

C'est la croyance selon laquelle il aurait été possible d'éviter un résultat qui était prévisible. Le trader pense donc qu'il sera capable de faire une prévision correcte à l'avenir. Cela conduit à un nombre accru de trades, une hausse des frais et, naturellement, plus de risques.

 

4.  Altérer la réalité pour conserver sa propre valeur

L'altération de la réalité pour conserver sa propre valeur est un comportement intéressant. Pour les traders et investisseurs, cela revient à être persuadés que les succès sont dus à leurs talents de trader et que les échecs sont causés par des éléments externes. Cela signifie que le trader considère que les pertes ne sont pas de sa faute, mais qu'ils sont le résultat de facteurs externes qu'il ne peut pas contrôler. Ainsi le trader peut entreprendre plus de trades que de normal, sachant que les chances de perte sont limitées et qu'elles ne sont causées que par des facteurs externes imprévus comme, par exemple, une attaque terroriste, ce qui est relativement rare. De tels influences peuvent cependant mener à une grande volatilité sur les marchés financiers, et si le trader n'a pas défini d'ordre stop-loss, cela peut conduire à de lourdes pertes.

 

5.  Suivre la tendance

Il s'agit ici surtout du suivi d'une analyse technique pour trader. Les traders font souvent une projection dans le futur d'évènements passés, en supposant que  les gains dans le passé permettent de prédire les gains à venir. C'est ainsi qu'ils ouvrent de nombreux trades avec des frais toujours plus importants et des marges stop-loss plus importantes que d'ordinaire. Ils pensent pouvoir ignorer les règles de gestion des risques tant que la tendance ne se retourne pas et que le support et la résistance se maintiennent. Un ordre stop-loss plus éloigné que la normale peut être placé, avec une mise de plus de 2 à 5% du capital total, dans l'espoir que les évènements passés se répèteront.

Tous ces comportements peuvent avoir une influence négative sur le succès des traders. La question de comment traiter ces modèles de comportement a une réponse simple. Les traders doivent travailler selon une stratégie logique et se tenir à leurs règles de gestion des risques. C'est ainsi que vous resterez longtemps dans le jeu. Le trading au feeling n'est généralement pas une bonne idée.

A savoir...

Ces articles sont illustrés en utilisant la plateforme de trading NanoTrader Full. Essayez la démo gratuite.

Visitez la bibliothèque électronique et téléchargez des e-books gratuits sur le trading.

Participez à des téléconférences et des présentations gratuites sur le trading.