Les plateformes de trading

Instruments

Vendre à découvert ou ne pas vendre à découvert ? (I)

Un trader qui ne fait que de la vente à découvert 

Connaissez-vous Jim Chanos? Non ? Jim est probablement un des traders les plus connus et son fonds hedge, Kynikos Associates, est spécialisé dans la vente à découvert. Jim n'achète pas d'actions. Il les vend. Et il le fait avec beaucoup de succès depuis 1985, sur un marché à la hausse, comme à la baisse. 

L'affaire Enron 

Chanos est devenu célèbre suite à une position à découvert sur l'action Enron, bien avant que la fraude de la direction soit découverte. Les vendeurs malins sont souvent de bons détecteurs de toute sorte de cas de fraude. Il savent également repérer les modèles économiques qui ne sont pas durables et dont le prix de l'action ne reflète en rien la valeur réelle de l'entreprise. 

Vendre à découvert 

Aux Etats Unis, le terme short selling (vente à découvert) fait surtout référence à la vente d'actions que l'on ne possède pas. Les traders, eux, travaillent en général avec des dérivés comme les contrats futures ou les CFD. Les dérivés sont des contrats entre deux parties, un acheteur et un vendeur. Chaque transaction aboutit en une position „longue“ et une position „à découvert“. 

Fermer une position

Un investisseur qui a pris une position de vente à découvert sur un future sur pétrole brut au prix de US $ 70 le baril se retrouve aujourd'hui avec un gain important (le cours est actuellement de 30,25 US $ le baril). Mais pour pouvoir réaliser ses gains, il doit clôturer sa position. Puisqu'il a vendu, il doit maintenant racheter le nombre de contrats qu'il avait vendu sur le marché. Ainsi, il fermera sa position. 

Pétrole brut, graphique en semaines 2014-janvier 2016

Ci-dessus vous voyez un graphique du contrat future sur le pétrole WTI sur les deux dernières années. La différence entre le prix de vente (70 US $) et le prix de vente (US $ 30,25) représente le gain du trader. Dans ce cas, US $ 39,75. Compte tenu de la taille du tick de US $ 0,01 et la valeur du tick de US $ 10, un profit de 1000 US $ est généré pour chaque mouvement du contrat de 1 US $ à la hausse ou à la baisse. Dans le cas présent, l'investisseur aurait encaissé un gain de 39.750 US $ pour chaque contrat vendu (nous ne tenons pas compte des roulement d'échéance sur les contrats futures). 

L'arsenal d'un trader 

Ce qui est possible pour un investisseur peut également fonctionner pour un trader qui travaille à court terme. Un day trader peut très bien vendre sur un marché comme celui du pétrole et fermer sa position avant la fin de la journée. C'est pour cette raison que la vente à découvert constitue un élément important de l'arsenal d'un trader, tout comme la prise de positions à l'achat ou le hedging de positions. 

Combien de traders vendent à découvert ? 

Néanmoins, le nombre de traders qui vendent à découvert est en réalité négligeable en comparaison du nombre d'acheteurs. Il n'existe pas de statistiques fiables à ce sujet, mais une étude sur les traders australiens révèle que le pourcentage de ventes à découvert n'atteint même pas 1% des transactions. Les chiffres d'autres pays sont probablement comparables. Pourquoi est-ce ainsi ? 

Dans cette série d'articles nous voulons nous arrêter sur cette question. Nous voulons examiner si les idées reçues sur la vente à découvert correspondent à la réalité. 

 

A savoir...

Ces articles sont illustrés en utilisant la plateforme de trading NanoTrader Full. Essayez la démo gratuite.

Visitez la bibliothèque électronique et téléchargez des e-books gratuits sur le trading.

Participez à des téléconférences et des présentations gratuites sur le trading.