Les plateformes de trading

Instruments

Vendre à découvert ou ne pas vendre à découvert ? (II)

Long et short 

"Un bon trader doit savoir négocier sur les marchés dans les deux sens. Il doit non seulement profiter des hausses, mais aussi des cours à la baisse." La plupart des traders ont probablement déjà lu cette phrase quelque part. Elle est souvent acceptée comme une évidence sans plus de réflexion. Un trader actif est quelqu'un qui prend des positions à l'achat et à la vente 

Il existe aussi des tendances baissières 

Nous avons déjà noté dans le premier article que les chiffres disent tout autre chose. La majorité des traders préfèrent les positions acheteuses. Et les 6 dernières années au cours desquelles les marchés d'actions n'ont fait que grimper, ont contribué au fait que de nombreux traders ne prennent plus que des positions à l'achat. Pourtant de nombreux marchés étaient dans une tendance baissière. Nous avons déjà mentionné l'exemple du marché du pétrole. Mais l'or, l'argent et l'Euro sont depuis longtemps dans une tendance baissière aussi. 

Les actions définissent le sentiment 

Il semblerait que la tendance sur le marché des actions définisse le sentiment, même parmi les traders actifs, indépendamment de ce qui se passe sur les autres marchés. Et ceci, bien que la valeur intrinsèque d'un marché (actions, matières premières, immobilier) n'augmente que de 1% ou 2% par rapport à l'année précédente.  

 Les marchés atteignent à peine le taux d'inflation 

Le résultat net de tous les gains et toutes les pertes sur tous les marchés se situe autour de 1 ou 2%, c'est à dire au niveau de l'inflation. Cela signifie naturellement que pour toute action qui a augmenté de 20, 30, 50% ou plus, il y aura une autre action dont la valeur aura baissé d'autant, ce qui fait que le résultat total est égal au taux d'inflation. 

Une machine de renforcement positif  

Pour toute augmentation, il y a un aussi grand nombre d'actions et de marchés qui ne montent pas ou qui baissent même. Néanmoins, la grande majorité des investisseurs supposent que tout actif ou valeur augmentera à long terme. Jim Chanos, le spécialiste de la vente à découvert, considère la bourse comme une énorme " machine à renforcement positif" (a giant positive reinforcement machine). Et n'est pas concernée que la bourse : notre société toute entière court après le renforcement positif. Cela commence dans l'enfance, c'est fortement promu à l'école et cela continue dans la vie professionnelle.

La valorisation est sûre 

Le terme de "renforcement positif" vient de la psychologie comportementale. Il se réfère à un stimulus produit par une situation agréable qui nous motive à montrer ce comportement plus souvent. Ce renforcement positif prend généralement la forme d'une récompense telle qu'une valorisation, une éloge, une attention, de l'argent, du chocolat etc. 

Les vendeurs à découvert ne sont pas acceptés socialement 

Qui spécule sur la hausse des prix, agit en conformité avec le courant dominant de la société et recevra de l'estime en récompense. Selon Chanos, les vendeurs à découvert vont à contre sens, c'est dire vers le "renforcement négatif". Il ne faut pas voir cela comme le contraire du renforcement positif. Il n'est pas question de punition. Le comportement d'évitement dans une situation dangereuse est, par exemple, considéré comme renforcement négatif.  

Prédisposé aux positions à la vente 

Si vous avez une prédisposition naturelle et une éducation qui prône la récompense et la reconnaissance sociale, alors il est probable que vous tradiez dans le sens du renforcement positif.  Nous découvrirons dans le troisième article ce que cela signifie pour le comportement achat-vente des traders.

 

A savoir...

Ces articles sont illustrés en utilisant la plateforme de trading NanoTrader Full. Essayez la démo gratuite.

Visitez la bibliothèque électronique et téléchargez des e-books gratuits sur le trading.

Participez à des téléconférences et des présentations gratuites sur le trading.