Les plateformes de trading

Instruments

Vendre à découvert ou ne pas vendre à découvert ? (III)

Tous les traders ne sont pas en mesure de vendre à découvert

"Un bon trader doit savoir trader le marché dans les deux sens." Cette affirmation est probablement une légende urbaine. Il y a certes très peu de différence entre la comptabilité d'une position à l'achat et d'une position à la vente. Cependant, la mentalité pour vendre à découvert avec succès est assurément différente de l'acte simple d'acheter un marché ou une action.

A contre courant

Lorsqu'un trader achète quelque chose, il suppose que sa valeur augmentera avec le temps. Il est alors en accord avec l'idée que la société se fait d'un "investissement". S'il vend parce qu'il pense qu'une action est surévaluée, il part du principe que cette action perdra de la valeur à l'avenir. Il n'est alors plus du côté de ceux qui souhaitent faire prospérer la communauté.

Les sceptiques ne sont pas plébiscités

Bien au contraire. Le trader qui vend à découvert adopte une attitude sceptique, pour ne pas dire cynique vis-à-vis de toutes sortes de "valeurs". Cela ne le rendra pas très populaire auprès du grand public. Dans ce cas, il vaut mieux qu'il garde sa position (et son opinion) pour lui. Peu de gens ont un positionnement aussi anticonformiste. Cela demande du courage et de la détermination, d'agir selon ses convictions, surtout si ces dernières sont en contradiction avec le point de vue de la majorité.

Les bons investisseurs ne sont pas forcément de bons "short sellers"

Le gestionnaire de fonds Jim Chanos en arrive à cette conclusion. " People who do the long side and short side well are very rare ("Les traders et investisseurs qui sont aussi bons en tant qu'acheteurs que vendeurs sont très rares"). Au début de sa carrière, plus de 30 ans en arrière, il avait une autre opinion. Mais c'est en se basant sur son expérience qu'il en est arrivé à cette conclusion : les bons investisseurs ne sont pas forcément de bons vendeurs.

Peu de vendeurs

Si l'on considère que les traders, de par leur nature, peuvent négocier sur le marché dans les deux sens avec succès, alors cela signifie qu'ils appartiennent tous à cette espèce rare réellement capables de le faire. La réalité est bien différente. La majorité des traders ne vend pas à découvert ou presque jamais, et ceux qui le font, ne le font pas forcément avec succès.

Le style de trading doit convenir

Une des règles de base pour tout bon trader est de trouver un style qui convienne à sa personnalité. Vue sous cet angle, la question „vendre à découvert ou pas ?“ obtient un tout autre aspect. Les traders peuvent voir dans leur historique de trades s'ils ont eu plus de succès à l'achat ou à la vente. S'il s'avère que la majorité des positions à découvert ont donné une perte, alors il vaut peut-être mieux ne plus spéculer sur les baisses de cours.

Vendeur à 100% ?

En revanche, s'il s'avère que les positions vendeuses sont majoritairement gagnantes, on peut en conclure qu'il faut se concentrer davantage sur le sujet. Dans certains cas, le trader pourrait même envisager de ne faire plus que de la vente à découvert et de ne plus prendre de position à l'achat du tout. Une telle décision demande beaucoup de courage, mais Jim Chanos n'est pas devenu riche en faisant comme tout le monde.  

A savoir...

Ces articles sont illustrés en utilisant la plateforme de trading NanoTrader Full. Essayez la démo gratuite.

Visitez la bibliothèque électronique et téléchargez des e-books gratuits sur le trading.

Participez à des téléconférences et des présentations gratuites sur le trading.